St-Barth – Col de La Tourmente




    image radar France




    Newsletter:

  • Campagne & Paysage, Technologie
  • http://st-barth.com/
  • Back to Portfolio








St-Barth est une île française des petites Antilles et une collectivité d’outre-mer (COM) au sens de l’article 74 de la Constitution depuis le 15 juillet 2007. Avant cette date, à laquelle le changement de statut a pris effet lors de la réunion du conseil territorial nouvellement élu, elle était une commune et un arrondissement, dépendant du département d’outre-mer de la Guadeloupe.

Elle est familièrement appelée Saint-Barth (ou, par les anglophones, St Barts). Ses habitants s’appellent eux-mêmes St-Barth.
Son code postal est le 97133 et son code officiel géographique (code Insee) est le 977 depuis le 1er janvier 2008 (ou le 97701 en forme longue).
Le 6 septembre 2017, l’île est dévastée par l’ouragan Irma, moins sévèrement toutefois que l’île de Saint-Martin voisine.

St-Barth se situe dans la mer des Caraïbes, à 20 km à l’est-sud-est de Saint-Martin et à 51 km au nord de l’île Saint-Christophe (Saint-Christophe-et-Niévès). La Guadeloupe se trouve à 203 km au sud-ouest.
C’est une île montagneuse faite essentiellement de roches volcaniques d’environ 21 km2 (24 km2 avec ses îlets). Elle possède 32 km de côtes.
Sa population totale au 1er janvier 2012 s’élève à 9 072 habitants.
Le point culminant de l’île est le morne de Vitet à 286 m.
L’île est entourée de nombreux îlets parmi lesquels l’île Chevreau, Coco, île Fourchue (important mouillage de plaisance), île Frégate, La Tortue, Île le Boulanger, Les Grenadins, Pain de Sucre, île Pelé, île Petit-Jean, Toc Vers, Gros Îlets…
L’île dispose d’une zone économique exclusive (ZEE) de 4 000 km2. Il existe cependant un litige maritime entre la France et Antigua-et-Barbuda.

St-Barth est une île dite « sèche » ; la nature de son socle rocheux, son relief, la déforestation ancienne et les faibles précipitations font que l’eau n’est pas assez retenue pour fournir les habitants en eau potable. Celle-ci est importée (bouteilles) ou est fournie au robinet à partir d’eau de mer dessalée par osmose inverse, ce qui explique un prix au mètre cube le plus élevé de France. La récolte d’eau de pluie est aussi pratiquée. En 2007, l’île a une capacité de 3 500 m3/j qui devrait atteindre 4 300 m3/j début 2008. Pour supprimer les pollutions et nuisances dues aux décharges et se mettre en règle avec les directives européennes et la loi, un incinérateur de déchets a été construit. Sa vapeur alimente une unité de dessalement d’eau de mer (ce double processus industriel est une première mondiale selon la collectivité).

Le milieu naturel est le principal atout de développement de l’île.

L’île est habitée aujourd’hui en majorité par les descendants des colons normands, bretons, poitevins, saintongeais et angevins. Sa population a la particularité d’être à forte majorité d’origine européenne, la grande majorité de la population d’origine africaine ayant émigré dans les années qui suivirent l’abolition de l’esclavage de 1847. Quelques personnes savent encore parler le suédois, et travaillent dans le secteur du tourisme. Quelques plaques de rues sont bilingues Français/ Suédois.

L’île a abrité, depuis mai 2008 jusqu’au 4 novembre 2010, la doyenne des Français, Eugénie Blanchard (Douchi), née sur l’île le 16 février 1896, également devenue doyenne de l’humanité le 2 mai 2010.

webcam saint-Barth