La Gomera




    image radar France




    Newsletter:

  • Camstreamer & Youtube, Eau
  • https://www.youtube.com/channel/UC_rnWgFy71Bkn_fQCoi7yCA/feed
  • Back to Portfolio






La Gomera est l’une des sept îles principales des Canaries (Espagne). Elle est située dans l’océan Atlantique à l’ouest de l’archipel et appartient à la province de Santa Cruz de Tenerife. La commune de San Sebastián de la Gomera est le siège du cabildo insulaire. La Gomera a une population de 20.783 habitants en 2015, ce qui en fait la sixième île des Canaries en population. En outre, elle se classe au sixième rang avec une superficie de 369,76 kilomètres carrés.

Dans le centre de l’île se situe le parc national de Garajonay, appartenant au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986. Le Silbo (langue sifflée pratiquée par certains habitants de l’île), est également inscrit au patrimoine mondial depuis 2009. L’île est reconnue par l’UNESCO en 2012 en tant que Réserve de biosphère.

La Gomera est une île située dans l’ouest des îles Canaries, archipel de l’océan Atlantique constituant une communauté autonome espagnole. Elle avoisine Tenerife à l’est, El Hierro au sud-ouest et La Palma au nord-ouest. La Gomera est une des plus petites des îles Canaries avec une superficie de 372 km2. Un dixième de l’île est occupée par le parc national de Garajonay inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Peu habitée, l’île est appréciée des randonneurs pour sa nature préservée. La zone du parc national abrite une laurisylve datant du Tertiaire. Ce type de végétation subtropicale est formé par une variété d’arbres qui conservent leur feuillage durant toute l’année en raison de l’humidité élevée et des températures chaudes. La zone touchée est appelée « mer de nuages », de sorte que la condensation de la vapeur d’eau dans les feuilles des arbres (pluie horizontale) augmente considérablement la quantité d’eau dans le sol.

D’autres environnements sont aussi sous protection selon la Red Canaria de Espacios Naturales Protegidos (réseau canarien des espaces naturels protégés) comme la réserve naturelle intégrale de Benchijigua, la réserve naturelle spéciale de Puntallana, le parc naturel de Majona, le parc rural de Valle Gran Rey et le paysage protégé d’Orone.

L’île détient des centaines de plantes et d’animaux endémiques qui la rendent riche en biodiversité. Parmi les animaux endémiques de l’île on peut citer le lézard géant de La Gomera, sans doute l’un des vertébrés les plus menacés du monde. Seuls quelques-uns peuvent être aperçus dans une falaise offrant un accès très difficile. Le gouvernement des Canaries a élaboré un plan pour la préservation de cette espèce.

La population légale de l’île est de 22 769 habitants (INE, janvier 2009). Dans les années 1950, sa population a grandi d’environ 30 000 habitants.

La partie nord de La Gomera, soumise aux effets des alizés, est plus arrosée que sa partie sud.

La partie centrale de l’île est essentiellement constituée par le Parc national de Garajonay et se situe à une altitude souvent supérieure à 1 000 mètres avec le sommet de l’île, le Alto de Garajonay, culminant à 1 487 mètres. Il n’est donc pas rare d’y trouver une température inférieure de 15 °C par rapport à celle des côtes ainsi que de la brume alors que le bord de l’océan reste ensoleillé.





Booking.com