Fr

Siège Social

8 Allée des Bergeronnettes, 76 370 Rouxmesnil-le-Haut

Phone: +33 6 63 17 96 45

Email:vision-environnement@live.fr

Besoin d'une info?

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Appel Gratuit

+33 6 63 17 96 45

Horaires d'Ouverture

Prenez rendez-vous, nous serions heureux de vous rencontrer.

  • Lundi-Vendredi: 9H00 à 17H00
  • Samedi: 10H00 à 12H00
  • Dimanche: Fermé

Siège sociel

8 Allée des Bergeronnettes, 76 370 Rouxmesnil-le-Haut

Phone: +33 6 63 17 96 45

Email:vision-environnement@live.fr

Besoin d'une info?

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Appel gratuit

+33 6 63 17 96 45

Horaires d'Ouverture

Prenez rendez-vous, nous serions heureux de vous rencontrer

  • Lundi-Vendredi: 9H00 à 17H00
  • Samedi: 10H00 à 12H00
  • Dimanche: Fermé




Webcam de Katmandou (1318m)

Katmandou METEO


Katmandou, très rarement orthographiée Kathmandou, Kathmandu ou Katmandu, parfois appelée Kantipur du nom de l'ancienne cité-État, ou encore yen - notamment par les Newars -, est la capitale politique et religieuse du Népal dont elle est également la plus grande ville ainsi que le chef-lieu du district du même nom. Les premiers habitants de Katmandou étaient des Newars et parlaient le nepâlbhâsa qui est une langue très répandue parmi les différentes communautés ethniques résidant à Katmandou.

La ville s'élève à 1 350 m d'altitude au confluent de deux rivières : la Bagmati et la Bishnumati. Elle est entourée d'une couronne de montagnes de taille moyenne (3000 mètres au maximum) dans les contreforts de l'Himalaya ; ce qui explique qu'on parle de la vallée de Katmandou (administrativement connue sous le nom de zone de la Bagmati, « Bagmati anchal ») qui comprend aussi Patan et Bhaktapur et est peuplée d'environ 1,5 million d'habitants. Katmandou ne possède pas de réseau souterrain de canalisations et dispose d'une alimentation en eau insuffisante. Aujourd'hui, du fait du contexte politique, l'environnement n'est pas la priorité des Népalais ; ce qui en fait une des villes les plus polluées d'Asie.

La ville eut, en Europe, une période de grande célébrité. Dans les années 1960, elle était la destination favorite des hippies qui faisaient la route de Katmandou.
Selon les chroniques locales, la ville de Katmandou aurait été fondée au xe siècle par le roi Gunakamadeva.
La structure actuelle de la ville remonte au xvie siècle

La vallée de Katmandou a peut-être été habitée dès l'an 900 avant Jésus-Christ mais les plus vieux objets trouvés à ce jour dans la vallée datent d'une centaine d'années avant Jésus-Christ. La plus ancienne inscription connue est datée de 185 ap. J.-C. Le plus vieux bâtiment au creux de cette vallée daté avec certitude remonte à presque mille ans. On dit qu'au vie siècle av. J.-C., le Bouddha et ses disciples auraient passé du temps dans la région actuelle de Patan, bien qu'il n'y ait aucune preuve de cela. Quatre stûpas autour de la ville de Patan auraient été érigés par Charumati, fille d'Ashoka le Grand, roi Maurya, au iiie siècle av. J.-C., d'après l'ancienne histoire présente dans la vallée. Comme pour les légendes sur la venue du Bouddha, il n'y a aucune preuve affirmant la visite d'Ashoka mais les quatre stupas de Patan datent probablement de ce siècle.

Les Kirats sont les premiers souverains connus de la vallée de Katmandou. Les vestiges de leur palais seraient à Patan près de Hiranyavarna Mahavihara (appelé « Patukodon »). La dynastie Licchavi dont les plus anciennes inscriptions datent d'avant l'an 464 succéda aux Kirats ; elle avait des liens étroits avec la dynastie indienne Gupta.

Depuis le xiie siècle, la dynastie Malla régnait sur Kantipur. Au xviie siècle, Prithvi Narayan Shah conquit la vallée, installa la dynastie Shah et unifia le Royaume du Népal. Aujourd'hui, à Katmandou, la plupart de l'ancienne architecture date de l'ère Malla.

La ville de Katmandou est nommée ainsi d'après un édifice situé à Durbar Square appelé Kaasthamandap d'après le sanskrit, Kaasth (?????), « bois » et Mandap (????/?????), « refuge abrité ». Cet unique temple connu aussi sous le nom de Maru Satal, fut construit en 1596 par le roi Laxmi Narsingh Malla. L'édifice entier ne contient ni clou en fer, ni aucun support. Il est entièrement construit en bois. La légende veut que le bois utilisé pour sa construction ne provienne que d'un seul arbre.

La vallée de Katmandou est composée de trois villes principales, Katmandou elle-même, Patan et Bhaktapur. Patan et Katmandou se confondent, uniquement séparées par la rivière Bagmati, tandis que Bhaktapur s'élève plus près des contreforts à l'est.
Katmandou elle-même est le lieu de résidence de la plupart des bureaux gouvernementaux, des ambassades, des maisons de corporation et de l'ancien palais royal de Narayanhiti, Ce dernier est un large bâtiment à l'est de Thamel le sanctuaire touristique du pays et à la tête de Durbar Marg, une rue remplie de magasins très différents.
Thamel est constitué de deux rues parallèles juste à l'ouest du palais. C'est l'emplacement de différentes résidences appartenant à différentes célébrités.
La plupart des rues de Katmandou ont des noms en langue népalaise (le nepâlbhâshâ), affirmant son appartenance à la riche culture newarie et à l'héritage qui en est resté.

La « vieille ville » est remarquable pour ses nombreux temples et pour ses palais bouddhistes et hindous dont la plupart remontent au xviie siècle. Beaucoup de ces monuments ont été endommagés par les séismes et par la pollution.

La vallée de Katmandou abrite sept sites appartenant au patrimoine mondial de l'UNESCO : le centre-ville des trois anciennes capitales royales : Katmandou Hanuman Dhoka, Patan et Bhaktapur ; les deux plus importants stûpas bouddhistes : Swayambhunath et Boudhanath et deux fameux tombeaux hindous : le temple de Pashupatinath et Changu Narayan. Depuis 2003, le site est considéré comme « en danger » par l'UNESCO, à cause de l'inquiétude de la perte continue d'authenticité et de la valeur universelle exceptionnelle de la propriété culturelle.
La tour Bhimsen à Sundhara (détruite par le tremblement de terre du 25 avril 2015)
Les stupas d'Ashoka, aux quatre points cardinaux de Patan
Rani Pokhari, une pièce d'eau artificielle, au nord de Ratna Park
L'université Tri-Chandra et sa tour
la Bibliothèque Kaiser, première bibliothèque moderne de Katmandou se trouve au 'Kaiser Mahal'.
Le Maitighar Mandala, célébrant le SAARC est un monument national
Depuis les années 1960, Katmandou est populaire auprès des touristes occidentaux. À l'époque, elle était l'étape ultime de la « route de Katmandou ». Beaucoup de hippies s'installaient alors à Freak Street ou dans le quartier environnant (Jochhen Tole). Depuis les années 2000, c'est surtout le trekk et la culture népalaise qui attirent le plus les touristes.

La ville et sa vallée se situent dans une zone d'intense activité sismique, à la limite entre la plaque indienne et la plaque eurasienne. Les constructions ne sont cependant pas prévues pour résister aux fortes accélérations provoquées par les importants séismes caractérisant cette région.

La ville a terriblement souffert de plusieurs tremblements de terre en 1934 et en avril et mai 2015. Ces deux événements ont causé la mort de plusieurs milliers de personnes, et la ruine de nombreux immeubles, dont celle de bâtiments historiques.