Calgary


    image radar France


    image radar France


  • Camstreamer & Youtube, Urbanisme
  • www.deltatech.ca
  • Back to Portfolio






Calgary est la plus grande ville de la province canadienne de l’Alberta. Elle se situe dans le sud de la province, dans une région de collines et de plateaux à environ 80 km à l’est des montagnes Rocheuses. Troisième ville du Canada par le nombre d’habitants, elle comptait, selon le recensement de 2014, 1 195 1942 habitants (1 406 7003 avec son agglomération en 2014, ce qui la place au quatrième rang des agglomérations canadiennes). Sa région économique compte quant à elle 1 511 800 habitants, ce qui en fait la première d’Alberta devant Edmonton4. Le « corridor Calgary-Edmonton » est la région urbaine la plus peuplée entre Toronto et Vancouver. Elle tire son nom d’une plage située sur l’île de Mull en Écosse. Les habitants de Calgary sont appelés « Calgariens ».

La ville de Calgary est une destination bien connue pour les sports d’hiver et l’écotourisme ; un grand nombre de stations de vacances importantes se situent près de la ville. L’économie de Calgary est surtout centrée sur l’industrie pétrolière ; toutefois, l’agriculture, le tourisme et la haute technologie contribuent également au développement économique rapide de la ville. Calgary est également l’hôte de plusieurs festivals annuels majeurs, dont le Stampede de Calgary, le Folk Music Festival, le Lilac Festival, le GlobalFest et le deuxième festival de culture des Caraïbes en importance du pays (Carifest). En 1988, Calgary devint la première ville canadienne à accueillir les Jeux olympiques d’hiver.

Calgary est devenue au cours du début des années 2000 la ville la plus prospère dans la province la plus riche du Canada.

Calgary jouit d’un climat continental avec des hivers longs mais très variables et des étés courts et chauds. Le climat est très influencé par l’élévation de la ville et la proximité des montagnes Rocheuses. Bien que les hivers froids de Calgary puissent être très inconfortables, le vent chaud et sec, appelé « Chinook », souffle de façon régulière sur la ville depuis l’océan Pacifique durant les mois d’hiver, donnant aux Calgariens un répit du froid. Ces vents ont parfois fait monter la température de plus de 15 °C en quelques heures, et peuvent durer plusieurs jours. Le Chinook est une caractéristique tellement régulière des hivers de Calgary qu’un seul mois (janvier 1950) s’est déroulé sans fonte des neiges en plus de 100 ans d’observations météorologiques. Plus de la moitié des jours d’hiver ont une température maximale au-dessus de 0 °C. À l’occasion, la température en hiver peut même s’approcher de 20 °C.

Calgary est une ville d’extrêmes, et les températures peuvent varier entre un froid record de −45 °C en 1893 à un record maximum de 36 °C en 1919. Calgary connaît des températures de jour d’été au-dessus de 30 °C environ quatre jours par année. La température tombe sous −30 °C cinq jours par année en moyenne ; toutefois, les périodes de froid extrême ne durent pas très longtemps en général. Selon Environnement et Changement climatique Canada, la température moyenne à Calgary varie entre une moyenne de −9 °C en janvier à une moyenne de 16 °C en juillet.

En conséquence de la haute altitude de Calgary, les soirs d’été peuvent être plutôt froids ; le minimum moyen en été est de 8 °C et le gel peut arriver dans n’importe quel mois de l’année. La ville a même déjà connu la neige en juillet et en août. Avec une humidité relative moyenne de 55 % en hiver et de 45 % en été, Calgary a un climat semi-aride typique d’autres villes dans les Grandes Plaines de l’Ouest et des Prairies canadiennes. Contrairement à d’autres villes plus à l’Est, comme Toronto, Montréal, et même Winnipeg, l’humidité n’est presque jamais un facteur au cours de l’été à Calgary.

La ville est l’une des plus ensoleillées au Canada, avec une moyenne de 2 405 heures de soleil annuellement. Calgary reçoit une moyenne de 413 mm de précipitations, dont 321 mm de pluie et 127 cm de neige. La plus grande partie des précipitations tombent de mai à août ; le mois de juin connaît les plus fortes pluies en moyenne. En juin 2005, Calgary a reçu 248 mm de précipitations, ce qui en fait le mois le plus pluvieux de l’histoire de la ville. En 2013, l’inondation de la fin juin en Alberta a causé des dégâts encore plus importants, emportant une partie du centre-ville et forçant l’évacuation de plus de 75 000 résidents, alors que les pluies tombées sur le piedmonts des Rocheuses ont gonflé les rivières Bow et Elbow. Des sécheresses ne sont pas cependant inhabituelles et peuvent avoir lieu à tout moment de l’année.

Calgary connaît plus de 20 jours d’orages par année en moyenne, la presque totalité ayant lieu en été. La ville se situe sur le bord du corridor de grêle de l’Alberta et connaît occasionnellement des grêles occasionnant des dommages. L’averse de grêle ayant frappé Calgary en 1991 fut l’une des catastrophes naturelles les plus destructrices de l’histoire du Canada.



webcam touristique

webcam Calgary