Volcan Agung


    image radar France


    image radar France


  • Campagne & Paysage, Montagne, Technologie
  • https://www.telkomsel.com
  • Back to Portfolio




Voir l’activité des volcans en Indonésie



L’Agung ou mont Agung, en indonésien Gunung Agung, littéralement en français « haute montagne », est un volcan d’Indonésie situé sur l’île de Bali dont il constitue le point culminant avec 2 995, 3 031 ou 3 142 mètres d’altitude. Stratovolcan conique aux pentes régulières et escarpées, il est couronné par un cratère. Pour les Balinais hindouistes, il est assimilé au mont Meru.

L’Agung est situé dans le centre de l’Indonésie, dans l’ouest des Petites îles de la Sonde et dans l’est de Bali. Il est entouré au nord-est par la mer de Bali, à l’est par le Seraja, un vieux massif volcanique, au sud par le détroit de Lombok et au nord-ouest par le Batur.

Les pentes escarpées et régulières de l’Agung lui confèrent une forme symétrique typique des stratovolcans. Il est couronné par un cratère de 800 mètres de diamètre culminant à 2 995, 3 031 ou 3 142 mètres d’altitude. Les pieds du volcan et le bas de ses pentes sont densément peuplés et intensément cultivés, les populations étant attirées par la fertilité des sols volcaniques.

Peu d’éruptions sont connues sur l’Agung, seulement quatre depuis la colonisation par les Européens, en 1808, 1843, du 18 février 1963 au 27 janvier 1964 et depuis le 21 novembre 2017. Elles sont de type explosif, assez puissantes avec des indices d’explosivité volcanique pouvant aller jusqu’à 5.

Le 18 février 1963, les habitants entendent de fortes explosions et aperçoivent des nuages au-dessus du cratère de l’Agung. Le 24 février, des coulées de lave sont émises sur le versant septentrional de la montagne pour finalement effectuer un trajet de sept kilomètres dans les 20 jours suivants. Le 17 mars, le volcan produit des explosions d’indice d’explosivité volcanique de 5 en envoyant des débris entre huit et dix kilomètres dans les airs2. Des nuées ardentes dévastent de nombreux villages, tuant environ 1 500 personnes. Des lahars, produits par les importantes précipitations, tuent 200 personnes supplémentaires. Une deuxième explosion, le 16 mai, engendre de nouvelles coulées pyroclastiques qui tuent encore 200 habitants3. Des coulées de lave passent à quelques dizaines de mètres du temple de Besakih. Le sauvetage du temple est considéré par le peuple balinais comme miraculeux et comme étant un signal des dieux qui voulaient montrer leur pouvoir, mais sans détruire le monument que les fidèles balinais avaient érigé.

À partir de septembre 2017 (en), l’apparition d’une activité sismique fait craindre aux autorités un risque d’éruption imminente. Le 22 septembre, elles décrètent l’alerte maximale et ordonnent l’évacuation de 75 000 personnes dans un périmètre de onze kilomètres autour de l’Agung. Le volcan se calme à la mi-octobre ; cependant, le 21 novembre 2017, il émet un panache de cendres et de vapeur qui s’élève à 700 mètres au-dessus du volcan. L’éruption s’intensifie le 25 novembre et provoque des perturbations du trafic aérien du 26 au 28 novembre. La surveillance radar du sommet met en évidence une éruption sommitale entre le 28 novembre et le 2 décembre 2017. En janvier 2018, l’alerte est maintenue au niveau 4.



webcam Volcan Agung