Fr

Siège Social

8 Allée des Bergeronnettes, 76 370 Rouxmesnil-le-Haut

Phone: +33 6 63 17 96 45

Email:vision-environnement@live.fr

Besoin d'une info?

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Appel Gratuit

+33 6 63 17 96 45

Horaires d'Ouverture

Prenez rendez-vous, nous serions heureux de vous rencontrer.

  • Lundi-Vendredi: 9H00 à 17H00
  • Samedi: 10H00 à 12H00
  • Dimanche: Fermé

Siège sociel

8 Allée des Bergeronnettes, 76 370 Rouxmesnil-le-Haut

Phone: +33 6 63 17 96 45

Email:vision-environnement@live.fr

Besoin d'une info?

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Appel gratuit

+33 6 63 17 96 45

Horaires d'Ouverture

Prenez rendez-vous, nous serions heureux de vous rencontrer

  • Lundi-Vendredi: 9H00 à 17H00
  • Samedi: 10H00 à 12H00
  • Dimanche: Fermé




Webcam de Giglio Porto (13m)

Giglio Porto METEO




L’île de Giglio est une île de l'archipel toscan en mer Tyrrhénienne constituée d'une seule commune italienne de même nom, rattachée à la province de Grosseto en Toscane.
L'île est une des îles méridionales de l'archipel. Son nom ne vient pas du mot italien giglio (« lys »), mais du mot grec α?γ?λιον / aigylion2, latinisé en igilium, devenu igilio et finalement en italien giglio (« chèvre »), une population de chèvres sauvages s'étant développée sur l'île.

L'île de Giglio a une superficie de 23,8 km2. Elle est séparée de la côte toscane et du promontoire de la commune de Monte Argentario par un espace maritime de 16 km de large.
Principalement montagneuse, elle est constituée de granite. Son point culminant est le Poggio della Pagana (496 m). 90 % de sa surface est couverte par de la garrigue alternant avec des forêts de pins. Des domaines viticoles produisent le vin « Ansonaco ».
La côte, de 27 km de long, est constituée de falaises douces et de baies où se trouvent les villages de l'île. Au nord de l'île se trouvent les trois îlots de Formiche di Grosseto (it).

L'ancienne végétation qui recouvrait presque entièrement l'île, se caractérisait par un maquis composé de chêne vert, de chêne-liège ainsi que de bruyère arborescente et d'arbousier. Le développement de l'agriculture et les incendies de forêt ont modifié l'environnement naturel et provoqué la disparition d'une grande partie de cette végétation qui, avec la transition d'une économie agricole au tourisme, est en reconstitution lente.
Dans son ouvrage L'isola del Giglio e la sua flora datant de 1900, S. Sommer qui a étudié la flore de l'île5 note l'absence d'espèce particulière et rapporte que le fait le plus intéressant est la présence sur l'île d'une espèce de moutarde (Sinapis procumbens) seulement reconnue jusqu'ici en Afrique septentrionale.
Dans la seconde moitié du xxe siècle, les pentes du Poggio della Pagana ont été reboisées avec des pins. Jusqu'il y a quelques décennies[Quand ?] presque toute la surface de l'île était occupée par des terrasses réalisées en pierres sèches de granit et qui ont, pour la plupart, été abandonnées et sont peu à peu colonisées par la garrigue d'helichrysum et de ciste. Certaines sont encore cultivées avec de la vigne.
La faune terrestre de l'île n'a pas de grande variété ; elle se limite à des lapins de garenne, à la crocidure des jardins et au mouflon importé récemment. Ce dernier pose un problème : sans prédateurs, cette espèce allochtone s'est multipliée, causant des dégâts aux cultures ainsi qu'aux vignobles et dégradant les murs de soutènement des terrasses6. Enfin, on note la présence du discoglosse sarde (amphibien) et du faucon pèlerin qui niche dans les rochers.







webcam Giglio Porto