Fr

Siège Social

8 Allée des Bergeronnettes, 76 370 Rouxmesnil-le-Haut

Phone: +33 6 63 17 96 45

Email:vision-environnement@live.fr

Besoin d'une info?

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Appel Gratuit

+33 6 63 17 96 45

Horaires d'Ouverture

Prenez rendez-vous, nous serions heureux de vous rencontrer.

  • Lundi-Vendredi: 9H00 à 17H00
  • Samedi: 10H00 à 12H00
  • Dimanche: Fermé

Siège sociel

8 Allée des Bergeronnettes, 76 370 Rouxmesnil-le-Haut

Phone: +33 6 63 17 96 45

Email:vision-environnement@live.fr

Besoin d'une info?

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Appel gratuit

+33 6 63 17 96 45

Horaires d'Ouverture

Prenez rendez-vous, nous serions heureux de vous rencontrer

  • Lundi-Vendredi: 9H00 à 17H00
  • Samedi: 10H00 à 12H00
  • Dimanche: Fermé




Webcam de Agon Coutainville - France - 6m

Agon Coutainville METEO




Description:

Agon-Coutainville est une station balnéaire de la côte Normande, située sur le littoral ouest de La Manche.

Accueillante, chaleureuse, familiale, elle est très prisée des vacanciers et des habitants de la Manche. Agon-Coutainville est l’une des stations balnéaires incontournables du Cotentin.

Très dynamique également, on y pratique de nombreux sports nautiques, on y profite des sentiers de randonnée, de nombreux commerces, restaurants, équipements de loisirs comme le golf, le casino, l’hippodrome, l’école de voile (où est installée la webcam) et bien d’autres encore.

Agon-Coutainville, une commune du littoral à découvrir absolument pendant votre séjour en Normandie !

Tout au long de l’année, service culturel, clubs et associations organisent des animations qui rythment les saisons. Parmi ceux-ci on retrouve l’Enduro des sables (en août), Coutainville La Plage ou bien encore Hissez les voix, des randonnées, des animations pour enfants, concerts, le célèbre bain de Noël, etc.

On s’y promène à toute heure, à tous âges et en toute saison sur sa magnifique digue promenade ou il est idéal de boire un verre en terrasse avec vue sur la mer : tantôt directement sur la digue aux beaux jours tantôt confortablement installés au chaud en hiver.

Vous serez séduits par cette commune charmante où l’on revient inévitablement.

Pour en savoir plus sur cette destination et sur les environs, consultez le site internet de Coutances Tourisme et de son bureau d’accueil touristique situé à Agon-Coutainville. Celui-ci vous accueille toute l’année pour vous donner tous les renseignements utiles à votre séjour.

Lien : https://www.tourisme-coutances.fr/sejourner/les-destinations/
Le nom de la localité est attesté sous les formes Agons en 1027, Agon en 1056, Agon en 1146.

L'étymologie d'Agon ne fait pas l'unanimité chez les spécialistes de la toponymie. La forme la plus ancienne Agons avec un s final a retenu l'attention de quelques-uns. Il peut s'agir un élément pré-latin, dont il est cependant difficile de reconstituer la forme initiale, donc d'en déterminer l'origine.

Dans cette perspective, René Lepelley croit reconnaître un mot gaulois dérivé de la racine ak- évoquant une pointe ou une butte4, cependant cette évolution phonétique est théoriquement impossible : le son [k] dans cette position aboutit à [j] (le son noté par y dans payer < latin pacare « apaiser ») ou disparaît complètement dans d'autres contextes.

Plus généralement, les spécialistes voient dans Agon la fixation d'un anthroponyme germanique continental tel qu'Ago (radical Agon-) ou vieux norrois Hákun ou Hákon, très bien documenté dans les pays scandinaves (en particulier la Norvège) et également bien attesté en Angleterre : cf. par exemple les formes anglo-scandinaves Hacun, Hacon en 1066 dans le Domesday Book; Hacon de Crokestun vers 1160 dans le Lincolnshire, ou plus tardivement Robert Hacun en 1221 dans le Shropshire. Ils sont alors pris absolument sans affixe, ni appellatif. Cependant, dans le cadre de l'hypothèse du nom de personne Hákun / Hákon, [k] n'a aucune raison de se sonoriser en [g] à cette époque et c'est au contraire l'inverse qui se produit plus tardivement dans la toponymie normande, à savoir [g] > [k] (cf. Acqueville ci-dessous).

Remarque : aucun spécialiste n'a évoqué un possible vieux norrois *Agi, attesté en vieux danois Aghi et en vieux suédois Agi, dont la forme latinisée est précisément Ag(h)o. Ce dernier semble se retrouver dans Acqueville (Manche, Agueville jusqu'au xve siècle).

Le toponyme Coutainville y a été ajouté en 1965 et est attesté sous les formes Constantis villa en 1035 - 1060 et Costainvilla 1158. Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -ville au sens ancien de « domaine rural », précédé d'un anthroponyme comme selon le cas général. Coutain- représente peut-être le nom de personne germanique Kotto (féminin -ane) ou scandinave Kolsteinn. Les formes anciennes s'opposent cependant à ces deux interprétations et il faut sans doute y voir un nom de personne gallo-roman Constans ou Constantius, d'origine latine et que l'on retrouve dans les noms même de Coutances et de Cotentin.

Le gentilé est Agonais-Coutainvillais.

Au Moyen Âge, le roi Richard Cœur de Lion aurait débarqué dans le hameau de Coutainville en route pour la troisième croisade. De même, Jacques II (d'Angleterre) y serait passé lors de son exil (d'où le nom de la rue du Roi Jacques près du centre). La foire d'Agon établie par Jean sans Terre, était comparable jadis à la foire de Beaucaire. Pillée plusieurs fois par les Anglais, la foire fut transférée à Guibray.

Au xixe siècle, dans son port avaient lieu de nombreux armements au long cours et partaient de nombreux navires pour la pêche de la morue au banc de Terre-Neuve.

Entre 1914 et 1918, Coutainville accueille un hôpital destiné à recevoir des soldats français en convalescence. La commune va perdre 77 de ses enfants pendant le conflit.

En 1940, le village est occupé par une garnison composée d'Allemands, remplacés fin 1941 par trente Géorgiens.

Le 25 avril 1944, un avion allié en mauvaise posture poursuivi par un avion allemand lâche deux bombes sur le centre de Coutainville, en faisant trois morts : M. Paul Léonard, ferronnier (meilleur ouvrier de France), M. et Mme Jeanne, propriétaires de la pension de famille Les Trois Pavillons. La libération de la ville a lieu le 28 juillet 1944, avec l'arrivée des Américains du 106th Cavalry Squadron. Deux Géorgiens sont tués par la Résistance guidant les libérateurs. La nuit du 28 au 29 juillet, les Allemands tirent sur Coutainville des obus qui heureusement tombent dans le marais près du champ de courses, seules des vaches sont tuées. Le lendemain, elles sont débitées pour ravitailler les habitants et les réfugiés.

Le 3 août, trente-deux résidents s'engagent dans la 2e division blindée du général Leclerc stationnant à Mobecq. Deux de ces volontaires tomberont durant les combats de l'Orne.



Conditions Météorologiques:







Dernière image et timelapse

webcam Agon Coutainville