Fr

Siège Social

8 Allée des Bergeronnettes, 76 370 Rouxmesnil-le-Haut

Phone: +33 6 63 17 96 45

Email:vision-environnement@live.fr

Besoin d'une info?

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Appel Gratuit

+33 6 63 17 96 45

Horaires d'Ouverture

Prenez rendez-vous, nous serions heureux de vous rencontrer.

  • Lundi-Vendredi: 9H00 à 17H00
  • Samedi: 10H00 à 12H00
  • Dimanche: Fermé

Siège sociel

8 Allée des Bergeronnettes, 76 370 Rouxmesnil-le-Haut

Phone: +33 6 63 17 96 45

Email:vision-environnement@live.fr

Besoin d'une info?

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

Appel gratuit

+33 6 63 17 96 45

Horaires d'Ouverture

Prenez rendez-vous, nous serions heureux de vous rencontrer

  • Lundi-Vendredi: 9H00 à 17H00
  • Samedi: 10H00 à 12H00
  • Dimanche: Fermé




Webcam de Les Saisies - France - 1604m

Les Saisies METEO




Description:

Les Saisies est une station française de sports d'hiver située sur le col des Saisies et sur les communes d'Hauteluce, Villard-sur-Doron, Crest-Voland et Cohennoz dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Aujourd'hui, elle regroupe trois villages : Les Saisies, Bisanne 1500 et Hauteluce village. Elle fait partie du domaine skiable Espace Diamant.

Le site bénéficie d'un climat propice à moyenne altitude (à partir de 1 500 mètres) au développement de la pratique du ski, ainsi qu'un panorama, notamment sur le massif du Mont-Blanc. Elle jouit par ailleurs d'une image de station familiale.

La station des Saisies se trouve dans le Massif du Beaufortain, à la limite nord du département de la Savoie. Elle s'est établie principalement sur le col des Saisies qui surplombe la vallée du Beaufort.
Le point culminant du domaine skiable est le Crêt du Vorès (2 067 m) ; le point culminant du territoire de la commune de Villard-sur-Doron est le Signal de Bisanne (1 941 m).
La station possède un micro-climat idéal pour l'organisation des sports nordiques.

En novembre 1935, Erwin Eckl, un moniteur de ski d'origine autrichienne, arrive au col des Saisies pour y enseigner le ski. L'idée de faire de ces lieux une station de ski va germer peu à peu dans son esprit. Son enthousiasme et son caractère visionnaire lui permettent de donner vie à des projets ambitieux pour l'époque : en 1936, il transforme un chalet d'alpage le premier chalet-hôtel des Saisies puis, en 1956, le premier téléski voit le jour sous son impulsion et il fonde la même année la première école de ski.

Entre 1937 et 1961, Erwin Eckl développa peu à peu son projet. Il y fit construire la première remontée mécanique des Saisies, construite par Raymond Clément-Guy, au lieu-dit Les Pémonts. Longue de 800 mètres, pour une dénivelée de 300 mètres, cette remontée fut construite avec des matériaux des années 1920. Puis vint la construction du deuxième hôtel des Saisies, Le Signal de Bisanne, par Casimir Poglio. Son projet commença à attirer peu à peu d'autres contributeurs comme l'abbé Laurent qui créa une colonie de vacances aux Saisies.

Au cours des années 1950, des résidences secondaires se développent. En 1953, la route permet d'atteindre le col, l'inscrivant à l'itinéraire « route des Grandes Alpes ».

Le véritable développement de la station est entrepris au début des années 1960. En 1961, les quatre communes propriétaires du plateau (Hauteluce et Villard-sur-Doron côté Beaufortain, ainsi que Crest-Voland et Cohennoz, côté val d'Arly), après de nombreuses tractations, s'unissent pour créer une station de sports d'hiver. Cette dernière fait l'ouverture de se première saison entre 1963 et 19646, avec pour équipement un unique téléski, installé sur le Signal de Bisanne. En cette saison, c'est le seul espace enneigé. En 1967, la société Sodeba créé le VVF ayant une capacité initiale de 600 lits.

La zone s'urbanise progressivement à partir des années 1970, avec la construction de résidences et de chalets.

En 1984, la liaison entre les stations des Saisies et de Crest-Voland est assurée par deux téléskis et un télésiège. Elle part du sommet du mont Lachat, traverse le ruisseau du Nant Rouge et la forêt de Covetan pour arriver au sommet du Chard du Beurre (1 889 m) et ainsi se connecter au domaine des Saisies. Une piste verte dite du Chemin de la Palette relie Bisanne et le Cernix et permet également l'accès à Crest-Voland depuis les Saisies. Cette première liaison est censée être le premier maillon d'un domaine beaucoup plus vaste qui doit naître à terme, reliant les stations du val d'Arly à celles de l'espace Cristal. Le SIVOM des Saisies va cependant mettre du temps à réaliser ce vaste projet. Toutefois, dans le même temps, elle modernise progressivement son domaine.

En 1986 est construit le télésiège débrayable 4 places de Bisanne, offrant un meilleur débit et une meilleure rapidité d'accès au sommet du domaine skiable à l'époque. En 1988 sont construits les télésièges 4 places des Jorets, 1er maillon de la liaison du domaine avec Hauteluce, et des Rosières, reliant skis aux pieds la station de Bisanne 1 500 au domaine skiable. En 1990 est construit le télésiège 4 places du Chozal, reliant skis aux pieds le village d'Hauteluce au domaine skiable. La Régie des remontées mécaniques des Saisies est créée en 1998 afin de séparer les services publics de la gestion du domaine skiable des Saisies.

Lors des Jeux olympiques d'hiver de 1992, organisés par la Savoie et d'Albertville, la station est choisie dans un second temps pour accueillir les épreuves de ski de fond et de biathlon.

Avec le développement des Jeux en 1992, le président de la station, André Mercier, fait évoluer l'office du tourisme en Groupement d'intérêt économique, Les Saisies Promotion, afin de mieux gérer l'arrivée et l'organisation de ces jeux sur le territoire de cette station7. Toutefois, la structure du GIE est remise en cause en lien avec des problèmes internes et un endettement important (5 millions de francs) et doit être dissous.

La station a vu l'émergence du skieur français Franck Piccard, triple médaillé olympique aux Jeux olympiques d'hiver de 1988, à Calgary, puis aux Jeux de 1992 d'Albertville. Sa sœur Leïla, médaille de bronze en géant aux championnats du monde de ski alpin de Sestrières en 1997.

Après un long temps de gestation, le « grand domaine » voit enfin sa réalisation actée. Sa mise en œuvre va se faire en deux temps. En 2003, un télésiège 4 places dit de Roche Blanche, 1er maillon de la liaison entre Les Saisies et Notre-Dame-de-Bellecombe, est réalisé suivi l'année suivante du remplacement du télésiège du Chard du Beurre par un débrayable 6 places afin d'améliorer à la fois la rapidité d'accès au Chard du Beurre et le débit en vue de la liaison.

En 2005, le domaine skiable du plateau s'accroit avec la création de l'Espace Diamant, permettant la liaison avec les stations du val d'Arly de Notre-Dame-de-Bellecombe et Praz-sur-Arly.

La régie des Saisies continue par ailleurs à améliorer ses installations et notamment ses liaisons en remplaçant pour la saison 2011-2012 le vieux télésiège de Covetan par un télésiège six places débrayable à garde-corps automatisé, afin de moderniser sa liaison avec Crest-Voland. Le projet vise à terme à remplacer également les deux téléskis de Nant-Rouge et des Bâches par un télésiège à va-et-vient.



Conditions Météorologiques:







Dernière image et timelapse

webcam Les Saisies