WEBCAM ST JOHN´s (Newfoundland - Canada)



La Ville de St John´s en temps réel et en haute définition ! Saint-Jean de Terre-Neuve (en anglais St. John's [ˌseɪntˈdʒɒnz], prononcé localement [ˌseɪntˈdʒänz]), aussi connu sous le nom de Saint-Jean (Saint-Jean de Terre-Neuve, pour la différencier de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick), est la capitale et la plus grande ville de la province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador et sa population atteint 100 646 habitants (2007). Saint-Jean est la plus ancienne colonie britannique en Amérique du Nord. En 1527, le capitaine anglais, John Rut, rencontre douze bâtiments de pêche français dans le havre de St. John's. Selon un poème anglais, la flotte de pêche française compte déjà plus de cent navires5. Le 5 août 1583, Humphrey Gilbert prend possession de la région pour l'Angleterre. La France la dispute mais c'est finalement le Royaume-Uni qui la contrôle. La dernière expédition des Français pour s'emparer de Saint-Jean a lieu en 1762, mais les Britanniques en reprennent possession à la suite de la bataille de Signal Hill. Saint-Jean sert ensuite de base notamment pour la guerre d'indépendance des États-Unis et celle de 1812. Le 27 juin 1762, la ville compte 220 maisons et 802 habitants dont 90 hommes en état de porter les armes, 171 femmes, 113 garçons et 113 filles. Elle est presque entièrement détruite dans un incendie le 18 juillet 1892. Guglielmo Marconi reçoit des collines qui la surplombent le premier message radio « sans fil » transatlantique et la ville est l'une des bases du premier vol transatlantique direct en 1919. Le port est utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale par les Alliés pour les convois. À proximité la base « Fort Peperrell » était utilisée par les États-Unis. Des icebergs y sont visibles lorsqu'il n'y a pas de brume. Il n’y a pas de preuves irréfutables de la date de fondation de la ville sur le plan historique. La ville de Québec est considérée par certains comme la plus vieille ville du Canada, un statut que conteste Saint-Jean. Tous les historiens du pays ne vibrent pas au même diapason à ce chapitre et chacun interprète les faits à sa façon. Le Torontois Jack Granatstein appuie les prétentions du maire de Saint-Jean. Dans l’édition de mardi 15 janvier 2008 du Ottawa Citizen, cet ancien directeur du Musée canadien de la guerre affirme que Saint-Jean est une ville incontestablement plus vieille que Québec. Jacques Lacoursière n’est pas du même avis. Selon lui, il n’y a pas un jour au cours des 400 dernières années où il n’y a eu personne sur le territoire de la ville de Québec. Un argument qui ne peut pas être invoqué pour plaider la cause de Saint-Jean. Des pêcheurs sont sans doute allés à Saint-Jean pour faire sécher leur morue ou s’approvisionner en eau ou en bois, mais rien ne prouve qu’ils y ont installé une habitation permanente, soutient l’historien de Québec. La ville est située sur la côte nord-est de la péninsule d'Avalon, dans le Sud-Est de l'île de Terre-Neuve sur l'océan Atlantique. Elle est la ville la plus à l'est en Amérique du Nord. Le centre-ville se trouve au nord du port de Saint-Jean et le reste de la ville augmente vers le haut et à l'ouest, au nord, et à l'est. La ville de Mount Pearl encadre Saint-Jean à l'est, ayant moins de population et étant légèrement plus petite en superficie. La ville bénéficie d'un climat tempéré froid et humide (type Dfb selon la classification de Koppen). Bien que située à une latitude comparable à celle d'une ville comme Lorient en France, les températures y sont inférieures de 7° à 8 °C à cause des eaux froides du courant du Labrador qui baignent la côte orientale de Terre-Neuve. Les précipitations sont abondantes toute l'année, l'hiver étant la saison la plus arrosée.