Webcam Saint-Valery-en-Caux


Webcam Jour

Lumière du Jour

Télécharger l'image

Webcam Live

Maintenant ...

Télécharger l'image



 

 WEBCAM SAINT VALERY EN CAUX (Normandie - Seine Maritime)



Cette webcam vous permet d'admirer le magnifique port de plaisance de 537 places de Saint-Valery-en-Caux, niché au coeur du centre ville. Saint-Valery-en-Caux (/s?~val?i ?~ko/) est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie (anc. Haute-Normandie). Ses habitants se nomment les valeriquais. Situé sur le littoral du pays de Caux, à environ 60 km au nord de Rouen, Saint-Valery-en-Caux est le chef-lieu d'un canton de l'arrondissement de Dieppe. Saint-Valery-en-Caux se trouve à 30 km de Dieppe et de Fécamp et à une dizaine de kilomètres de la centrale nucléaire de Paluel qui se situe plus précisément au lieu-dit Conteville. C'est une petite station balnéaire équipée d'un port, d'une médiathèque, d'un centre culturel (Le Rayon Vert), d'une piscine (piscine du Littoral), d'un casino avec cinéma et night-club. Elle possède également une église du Moyen Âge, un clocher (le clocher Saint-Léger), un cloître (le cloître des Pénitents) et une chapelle. Le nom de Saint-Valery-en-Caux apparaît pour la première fois dans un document datant de 990, selon la charte dans laquelle Richard Ier, Duc de Normandie, octroie une partie de ses biens personnels à l’abbaye de Fécamp. Cette charte a aujourd’hui disparu, mais une copie du xiie siècle est actuellement conservée à la bibliothèque municipale de Rouen. Cette citation confirme l’existence de la ville à la fin du xe siècle, mais le mystère demeure sur l’époque à laquelle lui fut donné ce nom. La légende de la création de la ville dit qu’elle aurait été fondée au viie siècle lorsque l’évangélisation des campagnes se développe sous l’impulsion des rois Francs. Ainsi, Walaric fondateur du monastère de Leuconaüs (Saint-Valery-sur-Somme), fut appelé « l’apôtre des falaises » en portant la bonne parole sur tout le littoral. Selon la même légende, il aurait fondé un prieuré au fond de la vallée de Néville, là-même où sera plus tard construite l’église de Saint-Valery-en-Caux. La population des alentours se fixa autour de ce prieuré afin de suivre la pratique du culte, donnant ainsi naissance à la ville. Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement le nom de Port-le-Pelletier.